vendredi 25 août 2017

Outlander, tome 7 partie 2 : L'écho de nos coeurs lointains de Diana Gabaldon

Synopsis du premier tome :
"1945. Claire, jeune infirmière, retrouve son mari Frank Randall dans un village écossais pour une seconde lune de miel - la première a été interrompue par la guerre. Alors qu'elle se promène dans la lande, elle découvre un ancien site mégalithique où les villageoises se réunissent en secret pour célébrer d'étranges rites. Fascinée, elle s'approche d'un grand menhir fendu... et se volatilise. 


Quand elle reprend conscience, elle est entourée d'hommes costumés qui se livrent bataille. Et curieusement, l'un des combattants est le sosie de son mari... A sa grande stupeur, elle comprend bientôt qu'elle est propulsée... en l'an de grâce 1743 ! Période troublée s'il en fut : l'Écosse, occupée par les Anglais, est à feu et à sang..."

Editeur : J'ai lu
Nombre de pages : 723
Mots-clés représentants le livre : guerre, batailles, médecin, Ecosse, famille, romance
Public*: 16 ans

Mon avis :
Si vous me suivez depuis le début vous savez que Outlander est ma saga littéraire et ma série télévisée préférée. Vous devez aussi savoir que Caitriona Balfe qui joue Claire est mon actrice préférée et que je lui vous un culte phénoménal. Donc la lecture d'un nouveau tome est toujours un moment que j'attend avec impatience et que je profite toujours de ma lecture (d'autant plus que mine de rien tous les tomes sont de sacrés pavés ! En moyenne un tome fait 750 pages...)

Dans cette seconde partie il arrive toutes sortes de malheurs/mésaventures à la famille Fraser, à tel point que je les ai plains et que je me suis souvent dit : "Mais quand est-ce qu'il vont pouvoir être tranquille et vivre une vie heureuse ?". En effet on commence le roman, c'est la guerre et donc par conséquent, une vie difficile, peu de nourriture, des morts à profusion, des malades à soigner pour Claire, Jamie doit se battre, il fait froid. Bref comme je vous l'ai dit que de mésaventures... Et encore ce n'est qu'au début du livre, après ça se corse encore un peu. Ils ne peuvent jamais être tranquille les pauvres.

Lors de ma lecture j'ai ressentis beaucoup d'émotions, comme d'habitude quand je lis un Outlander. Un palette complète d'émotions : joie, amour, tristesse, colère (voire même haine). Comme vous le pouvez le constater, tout ce qu'il faut pour faire d'un livre une petite pépite !

A certains moments du livre on fait des petits retours en arrière vers le troisième tome, lorsque Jamie revient de sa grotte. On en apprend un peu plus sur un point particulier mais je tairais celui-ci afin de laisser le suspense aux lecteurs qui viennent seulement de connaître la saga et qui lisent cet avis et pour ceux, s'il en existent encore (honte à vous, haha !) qui ne connaissent pas.

Le problème, si l'on peut considérer cela comme un réel problème, c'est qu'il y a beaucoup, énormément, de personnages et qu'à part les principaux ou sont que l'on suit depuis longtemps, j'ai parfois eu un peu de mal à me retrouver, mais Diana Gabaldon arrive à ne pas perdre ses lecteurs, puisqu'elle fait des petits rappels sur le personnage quand celui-ci entre en scène. 

On retrouve l'Ecosse natale de Jamie, et par conséquent Jenny, Ian et leurs enfants qui doivent faire face à un grand malheur qui va mettre un gros coup au moral de chacun d'entre eux et qui engendrera de nombreuses...complications...

N'oublions pas Bree et Roger qui eux aussi doivent faire face à leurs problèmes et pas des moindres. Les concernant, le côté épistolaire qui était vraiment très présent dans la première partie n'est plus du tout à la même fréquence.

En bref, je ne me suis pas du tout ennuyé, sauf au début mais on oubli facilement cet ennui vu ce qu'il se passe par la suite.

Note : 18/20

*Lecteurs moyens

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire