vendredi 20 octobre 2017

Calendar girl, octobre de Audrey Carlan

Synopsis du premier tome : 
"Mia vit seule avec son père et sa petite soeur à Las Vegas. Elle veut devenir comédienne. Depuis le départ de sa mère, son père boit et joue. Il emprunte un million de dollars, qu'il perd et ne peut rembourser. Le prêteur sur gages l'expédie dans le coma. Mia doit ainsi assumer la dette de son père sous peine que sa petite soeur et elle subissent le même sort. Un contrat mensuel de 100 000 lui est proposé si elle devient escort girl. Suivez les aventures de Mia chaque mois, découvrez avec elle une nouvelle ville et un nouvel homme."

⚠️ Synopsis de ce tome ⚠️ :
"Mia revient à Malibu, la ville où elle a choisi de vivre. Sa dette est payée et son ex n’est plus une menace. Elle n’a plus besoin d’être escort. Maintenant, elle veut faire quelque chose pour elle, quelque chose qui lui plaise. Son job ? Bosser pour le docteur Hoffman, célèbre médecin gourou de la télé. Ce type est connu pour être rusé, beau et pour avoir une vie saine. Dans cette ville où tout est faux, où la plupart des filles sont des poupées Barbie siliconées, Mia va devoir trouver de vraies beautés, la beauté. En réalité, elle trouvera bien plus, pour elle et pour l’homme qu’elle aime."

Editeur : Hugo Roman
Nombre de pages : 154 
Mots-clés représentants le livre : sexe, érotisme, traumatisme, journalisme
Public : 18 ans


Mon avis :
Wes le retour ! J'ai bien aimé ce tome malgré le côté assez gnangnan dû au retour de Weston après ses péripéties.

Wes est de retour très traumatisé au point de faire des terreurs nocturnes que seule Mia peut l'en faire sortir de manière que je trouve très malsaine.

Ce mois-ci Mia va commencer à s'occuper d'une rubrique dans un journal télévisé. Elle va faire de courts reportages une fois par semaine avec l'aide de Wes.

Les scènes de sexes sont extrêmement présentes. Peut-être un peu trop pour le coup. Ca commence à devenir lassant. Trop de sexe, tue le sexe. Des scènes qui ne faisaient aucunement avancé l'histoire donc inutiles selon moi.

Mon autre problème, c'est Ginelle, la meilleure amie de Mia. Je n'aime pas du tout les surnoms qu'elles se donnent. Je trouve ça assez pitoyable. Ca me met mal à l'aise. Je trouve que l'amitié est assez superficielle.

Mes attentes pour les deux derniers tomes est grande, j'en attend beaucoup et j'espère que ce ne sera pas trop redondant. Mais je pense avoir déjà deviné la fin. Si c'est bien le cas, je pense que je serais très déçue.

Mise à part Max, on n'a pas beaucoup de nouvelles des anciens clients de Mia. J'aimerais bien que ce soit le cas dans les prochains tomes.

Passons à la morale de ce tome. Après un traumatisme, mieux vaut ne pas garder pour soi l'expérience vécue. Il faut en parler et ne pas refouler.

Ma note : 16/20






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire