dimanche 2 juin 2019

The Curse, tome 1 de Marie Rutkoski

Synopsis :

"Fille du plus célèbre général d'un empire conquérant, Kestrel n'a que deux choix devant elle : s'enrôler dans l'armée ou se marier. Mais à dix-sept ans à peine, elle n'est pas prête à se fermer ainsi tous les horizons. Un jour, au marché, elle cède à une impulsion et acquiert pour une petite fortune un esclave rebelle à qui elle espère éviter la mort. Bientôt, toute la ville ne parle plus que de son coup de folie. Kestrel vient de succomber à la " malédiction du vainqueur " : celui qui remporte une enchère achète forcément pour un prix trop élevé l'objet de sa convoitise. 



Elle ignore encore qu'elle est loin, bien loin, d'avoir fini de payer son geste. Joueuse hors pair, stratège confirmée, elle a la réputation de toujours savoir quand on lui ment. Elle croit donc deviner une partie du passé tourmenté de l'esclave, Arin, et comprend qu'il n'est pas qui il paraît... Mais ce qu'elle soupçonne n'est qu'une infime partie de la vérité, une vérité qui pourrait bien lui coûter la vie, à elle et à tout son entourage. "



Editeur : Lumen
Nombre de pages : 457
Mots-clés du livre : inégalités sociales, empire, esclavagisme, stratégie, action, romance, politique
Public : 13 ans
Titre VO : The Winner's Curse (#1)
Extrait :

"-Vingt-cinq ! s'écria une autre acheteuse, derrière elle.
Le prix dépassait désormais la somme nichée bien à l'abri dans la bourse de Kestrel. Le marchand ne savait plus où donné de la tête. Les enchères montaient toujours : chaque cri semblait, presque automatiquement, déclencher le suivant. Chaque offre, telle une flèche attachée à une corde tirée d'un spectateur à l'autre, les reliait tous entre eux, toujours plus tendue à mesure qu'enflait leur excitation.
La voix de Kestrel sonna dans la fosse, monocorde :
-Cinquante deniers.
Le silence ahuri qui suivit ces mots sembla presque douloureux aux oreilles de la jeune fille. Jess ne put retenir un hoquet d'effarement.
-Adjugé ! aboya le marchand, le visage révulsé de joie. Adjugé à dame Kestrel, pour cinquante deniers !"

Mon avis :
Cela faisait un long moment que j'avais envie de lire cette trilogie. Tout d'abord parce que Lumen ne m'a jamais déçue et également car il y a quelques temps on en entendait parler de partout : blog, youtube. Sans parler de la couverture qui est somptueuse.

Quelques années auparavant, les valoriens, peuple plutôt rustre, ont battu les herranis, peuple très civilisé. Les terrains sont par la suite de cet évènement, devenus esclaves des valoriens.
Kestrel est la fille du Général qui était à la tête des troupes au moment où ils ont battus les herranis. Un jour, elle se retrouve par hasard dans une vente d'esclaves. Elle ne sait pas pourquoi mais quelque chose l'attire chez le seul esclave présenté dans ces enchères. Alors elle l'achète pour un prix qui dépasse l'entendement. Mais ce qu'elle ne sait pas, c'est qu'à partir de ce moment, tout va s'effondrer progressivement.

Nous sommes donc dans un monde de grandes inégalités et nous suivons un personnage qui vit du côté de l'opulence. Mais la vie de Kestrel n'a pas été si rose que ça. Elle a perdu sa mère quand elle était enfant, cette dernière avait une passion pour le piano qu'elle a transmise à sa fille. Mais chez les valoriens c'est très mal vu de jouer du piano, alors elle doit se cacher pour le faire. C'est plus un "truc" d'herranis.

Par ailleurs, c'est une joueuse de carte hors pair, elle a le don de remarquer quand la personne en face d'elle bluffe. Elle gagne donc aux jeux de cartes à chaque fois...enfin presque...

Puis, à côté de ça, nous avons aussi le point de vue d'Arin, l'esclave que la jeune fille a acheté. On ne sait pas grand chose sur lui au début du roman, mise à part qu'il à l'air de comprendre le valorien. On en apprend au fur et à mesure de la lecture.

Ainsi l'histoire progresse de la manière suivant : d'un côté Kestrel va à des fêtes, fait des sorties avec ses amis pendant qu'Arin est dans sa forge. Une guerre va ensuite débuter. Les heranis veulent reprendre leur vie d'avant que les valoriens ne les réduisent en esclavage. Est-ce que Kestrel va s'en sortir ? Quel rôle va jouer Arin ? Sachant que les deux sont tombés amoureux l'un de l'autre, comment vont-ils faire ? A vous de le découvrir !

La fin laisse présager que le prochain tome sera plus tourné politique. Mais il me tarde de me procurer la suite pour la lire. Comment cette situation va évoluer...

Ma note : 19/20
Sur Livraddict : 16,6/20 (496 votes)
Sur Booknode : 8,4/10 (622 votes)
Sur Babelio : 4,1/5 (200 votes)

Photo instagram :




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire