lundi 8 avril 2019

Le Faiseur de Rêves, tome 1 de Laini Taylor

Synopsis :


"C'est le rêve qui choisit le rêveur, et non l'inverse...

Il est une ville, au centre du désert, où nul n'a le droit de se rendre sous peine de mort. De ses entrailles sortaient autrefois d'interminables caravanes chargées de trésors mais, depuis deux cents ans, la cité est coupée du reste du monde... Pire encore, un soir d'hiver, le nom de ce lieu de légende s'évanouit en un clin d'œil de la mémoire de tous – Lazlo Lestrange, orphelin de cinq ans à peine, ne fait pas exception à la règle. Frappé au cœur, le petit garçon restera irrémédiablement fasciné par cette énigme. 

Quinze ans plus tard, il travaille dans la plus grande bibliothèque du monde, à Zosma, en rêvant de fabuleuses découvertes quand, de la Cité oubliée, émerge tout à coup une curieuse expédition venue recruter les meilleurs scientifiques du continent. Pourquoi diable s'obstiner à réunir ces esprits éminents ? Mystère... Et pourquoi Lazlo voit-il donc ses songes se peupler de visions étranges – à commencer par une déesse à la peau bleue pourtant assassinée, des années plus tôt, par les habitants de la ville interdite ? Qui est-elle vraiment ? Comment le jeune homme, qui ignore tout de sa légende, peut-il bien la voir en rêve ?"


Editeur : Lumen
Nombre de pages : 664
Mots-clés du livre : originalité, monde fantastique, fantasy, jeunesse, dieux, ville oubliée, romance, émotions
Public : 14 ans
Titre VO : Stange the Dreamer (#1)


Extrait : 

"Le jour du deuxième Sabbat de la douzième Lune, dans la ville de Désolation, une fille tomba du ciel. Elle avait la peau bleue et le sang rouge.
Dans sa chute, elle s'empala sur un portail de fer forgé atrocement déformé par l'impact..."

Mon avis :

Dès le début de la lecture, on comprend que cette histoire va être originale.

Mais de quoi relate-t-elle ? On suit Lazlo, orphelin et bibliothécaire. Il est passionné par l'histoire de Désolation, une ville que personne n'a jamais pu visiter et dont le vrai nom a disparu de la mémoire des gens. Le jeune homme est un des seuls à se rendre compte qu'il a perdu, dans sa mémoire, le nom de la ville. 
Puis un jour, les habitants de cette ville, plus particulièrement les guerriers appelés Tizerkane vont venir dans la ville de l'orphelin et il va les accompagner vers Désolation. 

De temps en temps (et de plus en plus souvent au fil de la lecture) nous avons le point de vue d'une jeune fille, Sarai. Dans un premier temps, on ne sait pas vraiment qui elle est, et beaucoup de questions nous viennent en tête. Mais les pièces du puzzle s'emboîtent très progressivement et elle prend une place on ne peut plus importante dans le récit.

Lazlo est un grand rêveur, d'ailleurs c'est le surnom qu'on lui donne. Quant à Sarai, elle est douce et attachante.

Ce que j'ai aimé, c'est le fait d'avoir des points de vue des deux camps. Au final on se rend compte que personne n'est vraiment méchant (enfin personne sauf une dans l'un des deux "camps" qui a un désir de vengeance qui lui a, en quelques sortes fait perdre la tête...mais vous vous ferez votre propre idée). Du coup on s'attache à tous les personnages.

L'histoire met un peu de temps à se mettre en place, mais au final, c'est un temps qui est nécessaire pour pouvoir savourer comme il se doit la suite et y plonger en toute sérénité.

Et même si la romance n'est pas une grande surprise, j'irais même jusqu'à dire que je l'attendais avec impatience, elle a aussi un côté original car elle se passe dans un contexte inattendu et (je trouve) poétique. Même pour ça, l'auteure à su être originale.

Pour finir avec ma chronique : QUELLE FIN !!!! 
Je vais être honnête, rare sont les livres que j'ai lu qui ont une fin aussi prenante. 
Je vous assure, c'est comme si mes mains ne faisaient plus qu'un avec le livre, et ce tant que je ne connaissais pas le dénouement. 
Les dernières pages sont extraordinaires, ce qui s'y passe est tellement poignant. J'avais l'impression de recevoir un énorme coup de poing dans le ventre.
Ça vous prend aux tripes tellement c'est bouleversant.
Les seuls mots que j'avaient en tête étaient "Non...non...non". Et puis j'ai refermé le livre, j'ai regardé dans le vie et j'ai crié "MAIS C'EST HORRIBLE."

Alors voilà, j'attend impatiemment d'acheter et de lire la suite de ce magistral Coup de Coeur qui rentre dans mon top 10.

Ma note : 20/20
Sur livraddict : 17,5/20
Sur booknode : 8,5/10
Sur babelio : 4,3/5






Aucun commentaire:

Publier un commentaire