jeudi 11 janvier 2018

Jeu de patience, tome 1 de Jennifer L. Armentrout

Synopsis :
"Ne jamais ôter son bracelet, être ponctuelle, ne pas attirer l'attention : tels sont les trois préceptes qu'Avery s'est imposé pour son entrée à la fac. 
Une stratégie que le séduisant Cameron Hamilton pourrait bien déjouer à coups de regard pénétrant et de sourire enjôleur. 

Patient et obstiné, lorsque Cam a jeté son dévolu sur quelqu'un, il ne recule devant rien - rien, excepté peut-être le passé d'Avery, qui semble s'acharner à ressurgir... 

Ensemble, seront-ils capables d'affronter le souvenir de cette terrible nuit qui, cinq ans auparavant et à des kilomètres de là, a tout changé ?"

Editeur : J'ai lu
Nombre de pages : 446
Mots-clés représentants le livre : romance, sensualité, passés noirs, patience, amour
Public : 15 ans
Titre VO : Wait for you #1
Mon avis :
Une excellente lecture.

C'est un réel "page turner", la lecture est assez addictive et fluide.

Rien de très original, on est vraiment dans la romance par excellence. Au début je levais beaucoup les yeux au ciel : le rentré dedans/coup de foudre, les passés noirs, donc beaucoup de clichés gnangnan. Après une fois que l'on passe outre, c'est une vraie partie de plaisir. 

Avery, au vu de son passé tortueux, a beaucoup de mal à se lancer dans une relation amoureuse. Elle fait vraiment tourner Cam en bourrique. Elle le fait patienter comme jamais, et lui, homme parfait qu'il est, va l'attendre. Avery lui doit une fière chandelle, parce qu'ils ne sont pas tous comme ça. Mais vous comprenez, c'est un réel coup de foudre...

J'ai ressentis beaucoup d'émotion en lisant ce livre, une réelle palette : amour, tristesse, frisson, excitation.

Cela reste tout de même une histoire qui n'est pas très originale et sans surprise, même en ce qui concerne les évènements qui ont traumatisés Avery, c'est assez bateau, on le comprend très rapidement. La fin est à l'instar du reste de l'histoire, prévisible. 

En revanche, ce n'est jamais vulgaire et c'est ce qui change des livres comme After ou encore Calendar girl qui sont beaucoup plus trash. On est plus proche de la sensualité, ce qui n'est pas plus mal. L'attachement se fait plus facilement quand on est pas dans le trash (et l'identification au personnage aussi).

Ma note : 18/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire