mercredi 5 juin 2019

Toute la lumière que nous ne pouvons voir d'Anthony Doerr

Synopsis :

"Véritable phénomène d’édition aux États-Unis, salué par l’ensemble de la presse comme le meilleur roman de l’année, le livre d’Anthony Doerr possède la puissance et le souffle des chefs-d’œuvre. Magnifiquement écrit, captivant de bout en bout, il nous entraîne, du Paris de l’Occupation à l’effervescence de la Libération, dans le sillage de deux héros dont la guerre va bouleverser l’existence : Marie-Laure, une jeune aveugle, réfugiée avec son père à Saint-Malo, et Werner, un orphelin, véritable génie des transmissions électromagnétiques, dont les talents sont exploités par la Wehrmacht pour briser la Résistance.

En entrecroisant avec une maîtrise éblouissante le destin de ces deux personnages, ennemis malgré eux, dans le décor crépusculaire d’une ville pilonnée par les bombes, Anthony Doerr dessine une fresque d’une beauté envoûtante. Bien plus qu’un roman sur la guerre, Toute la lumière que nous ne pouvons voir est une réflexion profonde sur le destin et la condition humaine. La preuve que même les heures les plus sombres ne pourront parvenir à détruire la beauté du monde."

Editeur : Le livre de Poche
Nombre de pages : 697
Mots-clés du livre : Seconde Guerre Mondiale, Saint-Malo, aveugle, génie de l'électromagnétique, Allemagne, pierre précieuse
Public : 16 ans
Titre VO : All The Light We Cannot See

Extrait : 

"A l'aube, ils tombent en masse du ciel, passent par-dessus les remparts, caracolent au-dessus des toits, descendent lentement entre les hautes maisons. Des rues entières en bouillonnent, tâches blanches sur les pavés. 
Message urgent aux habitants de cette ville. Dispersez-vous dans la campagne."

Mon avis :
Ce roman se déroule pendant la Seconde Guerre Mondiale (enfin il commence quelques années avant). Cela se passe sur un peu plus de 10 ans. 
Nous suivons Marie-Laure, jeune française aveugle et Werner, jeune allemand génie de l'électromagnétique.
Le père de Marie-Laure est le serrurier du Musée de l'Homme et de l'Histoire naturelle de Paris, à cause de son handicap, la jeune enfant le suit à son travail. Elle adore lire et c'est ce qu'elle fait quand elle se retrouve au musée.
Werner, quant à lui, à perdu ses deux parents, il est donc dans une sorte d'orphelinat avec sa petite soeur. Là-bas, il va se passionner de tout ce qui est en rapport avec la radio et la manière dont celle-ci fonctionne, les émissions et réceptions des ondes. Et c'est à ça qu'il va servir pendant la guerre. Il devra trouver tous les émetteurs radios utilisés par la Résistance.
Marie-Laure, elle, va se réfugier avec son père chez l'oncle de ce dernier à Saint-Malo.

L'histoire relate donc de la vie des deux jeunes gens pendant ces dix années. Comment Warner se retrouve obligé de devoir utiliser ses talents pour éradiquer la Résistance alors qu'il a tout fait pour rentrer dans la meilleure école d'Allemagne pour devenir ingénieur. La vie qu'il mène dans l'école, puis sur le terrain.
La manière dont Marie-Laure va vivre la guerre de son côté en tant que civile, auprès de son grand-oncle, lui-même traumatisé par la Première Guerre Mondiale.

Un autre fil rouge du livre, c'est la présence d'une pierre précieuse "maudite" qui était enfermée dans le musée de l'Homme et de l'Histoire naturelle mais qui a été déplacée quand la guerre s'est déclarée.

La thématique de la Seconde Guerre Mondiale me passionne.  Et avec ce qu'il se passe aujourd'hui dans certains pays d'Europe, je me dis que, vraiment, l'histoire se répète. Actuellement en Allemagne il y a une vague d'antisémitisme, ça ne vous rappelle pas quelque chose ? En Italie, un reportage que j'ai vu montre qu'une personne sur trois trouve que Mussolini a aider l'Italie. Malheureusement les erreurs de l'histoire se répètent...

Ce roman n'est pas le meilleur que j'ai pu lire concernant cette thématique. Néanmoins, je pense qu'il reflète bien l'état d'esprit des gens et ce qu'il se passait pendant la guerre : la violence, vivre dans la peur constante...

Ma note : 16/20
Sur Livraddict : 16,6/20 (129 votes)
Sur Booknode : 8,3/10 (57 votes)
Sur Babelio : 5/5 (7 votes)

Ma photo Instagram : 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire