mardi 27 mars 2018

Dieu me déteste de Hollis Seamon

Synopsis :
"Etat de New York, hôpital Hilltop, Richard Casey aura bientôt 18 ans. Il voudrait faire la fête, draguer et tomber amoureux. Richard sait qu'il ne fêtera jamais ses 19 ans. En effet, ce jeune homme est dans les mains des médecins depuis tout petit, et se retrouve a présent dans les soins palliatifs. Il est plus pressé que les autres et pour vivre comme il veut, il lui faut déjouer les pièges de ceux qui préféreraient le voir vivre un peu plus longtemps."

Edition : 10/18
Nombre de pages : 234
Mots-clés représentants le livre : soins palliatifs, cancer, adolescents, sexe
Public : 16 ans
Titre VO : Somebody Up There Hates You

Mon avis :
Ce livre a été une petite déception. Enfin c'est surtout la fin qui a, je trouve, gâché le livre qui était, jusque là, pas mauvais.

L'histoire se déroule dans un service de soins palliatifs. Nous suivons Richard, 17 ans, qui est là à cause d'un cancer. Il est avec Sylvie, le seul adolescent, cette dernière a 15 ans. Richard souhaite avant de mourir embrasser Sylvie, voire plus si affinités.

Depuis quelques années,  depuis Nos étoiles contraires, c'est la mode des livres dont l'histoire se passe dans un service d'hôpital. D'ailleurs je n'avais déjà pas aimé le livre de John Green. 

Dans Dieu me déteste, on n'est pas du tout dans le pathos. Au contraire, et ça fait partie des choses qui m'ont dérangé.  Tout est sur le ton de l'humour. C'est totalement dédramatisé, ce que je trouve ridicule puisque le cancer prend des vies tous les jours. Alors oui, je sais bien que quand on a un cancer, on a juste envie de l'oublier mais là à faire de l'humour avec, je ne suis pas tout à fait d'accord. On connaît tous quelqu'un qui se bat ou qui s'est battu contre ce fléau et d'en plaisanter, ça m'a gêné. S'en était même lourd à certains moments.

J'ai trouvé le personnage de Sylvie insupportable. Une gamine pourrie gâtée qui veut avoir tout, tout de suite. Richard est un adolescent égoïste qui n'arrête pas de mettre tout le monde de la mélasse et qui s'en fiche royalement apparemment puisqu'il ne change rien.

Cette histoire est censée être une sorte de romance, Richard est censé être amoureux de Sylvie, mais en fait il ne pense qu'au sexe. Il n'est même pas amoureux d'elle. Et ça m'est insupportable. Le contraire est aussi vrai, Sylvie ne veut pas mourir vierge mais elle n'est pas amoureuse de Richard. En tout cas pour l'un comme pour l'autre ce n'est pas la sensation que j'ai eu.

Les seuls personnages que j'ai apprécié ce sont les infirmiers qui subissent les stupidités de Richard qui va jusqu'à mettre leur emploi en péril.

La fin est totalement surréaliste et ça a juste été pour moi la goutte d'eau qui fait déborder le vase. Après tout un roman plus ou moins réaliste, la fin elle, ne l'est pas du tout...

Ma note : 13/20

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire